De nombreux pays se lancent aujourd’hui dans la course à la 5G et la France en fait partie. En effet, la 5G est vue par le gouvernement français comme étant une technologie d’avenir et ces derniers ne veulent en aucun cas rater le coche. Cependant, selon les spécialistes en la matière, la France a beaucoup de retard par rapport à la Corée, la Chine et les autres pays qui veulent accueillir cette nouvelle technologie. Alors certes, le gouvernement a déjà donné son feu vert, mais des doutes subsistent sur la date du déploiement de la 5G.

La course au déploiement de la 5G

C’est une bonne nouvelle de savoir que la France s’est lancée dans la course au déploiement de la 5G, puisque en effet, cette technologie aura un impact majeur pour l’économie du pays.

C’est pour quand ?

La France n’a plus droit à l’erreur et doit se mettre au travail si elle veut déployer la 5G à travers le pays. Il n’y aura pas encore de résultat concret avant 2020, mais les travaux sont déjà en cours. (Vous pouvez suivre la carte de couverture de la 5G en France au fur et à mesure).

Selon une étude publiée par l’Institut Xerfi, la France est à la traine. La vente des fréquences des fréquences devrait avoir lieu seulement cette année contrairement au Royaume-Uni qui a fait ses ventes de fréquences en Avril 2018 ou encore contrairement à la Suisse et l’Italie, où cela s’est fait en Septembre 2018. Heureusement nous ne sommes pas les seuls puisque les attributions se feront aussi cette année en Allemagne

La déception de l’Arcep

Face aux résultats des expérimentations en cours, l’ARCEP (l’Autorité de Régulation des Télécoms) a fait part de sa déception. En effet, en plus du le nombre limité de tests, 80% des demandes viennent des opérateurs et les grands acteurs de l’industrie, de l’énergie ne sont malheureusement pas au rendez-vous.

Enchères pour la vente des fréquences 5G

Le 31 janvier dernier, le gouvernement a annoncé le démarrage du processus d’enchères pour l’attribution des fréquences qui va se faire début 2020. Selon Agnès Pannier-Runacher, Secrétaire d’état auprès du Ministre de l’Économie, le gouvernement va mettre en place ce qu’on appelle un prix de réserve afin de valoriser le patrimoine de l’Etat tout en laissant une marge au développement de la 5G.

La France n’est pas le seul pays qui s’active sur la 5G, une technologie censée révolutionner l’essor des objets connectés. On attend aujourd’hui à ce que la France empoche la même somme, voire plus, que la Grande-Bretagne au moment des enchères.

1.6 milliards d’euros, c’est ce que le gouvernement anglais a gagné lors des enchères de la 5G au printemps dernier. Mais en Europe, c’est l’Italie qui a fait le plus de bénéfice avec 6,5 milliards d’euros, soit trois fois plus que prévu. Les opérateurs locaux se sont bagarrés pour avoir les meilleures fréquences.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *